Climax tendax

Haaa Douarnenez, son port, son Kouign-amann, ses Légo…. Haaa Valence, son climat, son Estouffade de bœuf, ses Légo….

Nous voilà demandées au pied levé pour organiser 2 journées de convivialité sur Douarnenez et Valence pour une soixantaine de personnes dans le but de créer de la cohésion entre différents sites qui se connaissent peu. Et voilà, c’est parti pour un CityLab mixé avec des icebreakers pour faire connaissance, on embraye avec l’agilité, la transversalité, quelques jeux sur le collaboratif… super! 2 bon groupes, vivants, conviviaux,  des participants qui ont plaisir à se retrouver et souhaiteraient apprendre plus à se connaître. Des besoins de créer des connexions soit relationnelles soit de synergies de compétences. Au demeurant habituel.

Toutefois, “as usual” nous faisons un tour des retours de chacun en fin de journée, pour un temps de médiation et là c’est le drame. Une découverte plutôt déconcertante pour nous car le brief de la direction n’était pas complet. Pour ne pas brouiller notre jugement sur l’animation, elle avait préféré omettre nous donner des informations capitales sur les changements de stratégie et les appréhensions existantes face aux mouvements et changement très sérieux, de l’ordre du licenciement. Il est vrai que le domaine d’activité de l’entreprise est de manipuler des données de très haute sécurité gouvernementale et donc habitué à garder dans le secret ses opérations internes. Pour nous c’est de l’ordre du “Je pose ça là…”. Grave erreur.

Autant dire que la transparence totale sur le brief est primordial d’une part pour s’assurer de conseiller le bon atelier avec les bénéfices souhaités. Nous sommes expertes sur ce point, la connaissance de nos ateliers est telle au niveau des schémas comportementaux qu’il est important de nous laisser choisir l’atelier adéquat. D’autre part, dans une telle situation, cela nous laisse la possibilité de refuser même si on nous appelle en urgence 48h avant. Car les effets pervers d’un atelier de cohésion ou agilité sur une situation qui nécessite de la profondeur de contenu va bien au delà de la situation d’inconfort pour les participants. C’est un message clair de la direction “Amusez vous un peu, ça fera passer les bobos” même si ce n’était pas sa volonté.

On propose dans ce cas un atelier construit en lien avec le changement, voire on recommande quelqu’un, pour connaître les attentes, les besoins, que les remontées terrain soient écoutées. Il faut de l’écoute et non de l’amusement. C’est clairement ce que nous faisons au sein des Artisans du Changement. Il y a un grand besoin de mettre de l’humain, de les accompagner clairement dans le changement et l’acceptation que cela nécessite et comprendre par quoi les peurs sont motivées. Informer, rassurer, leur donner votre confiance car leur engagement et investissement dans l’entreprise en dépend. Ils iront de pair avec la confiance accordée au manager si l’écoute et l’accompagnement est là.
#Changement #Agilité #ChouettesSynergiesjusquàceque…