Séminaire Artisans, la suite

Restitution de fin du séminaire avec les émotions de notre clown

Souvenez vous, nous avions fait notre séminaire annuel des Artisans du Changement mais une journée ce n’était pas suffisant avec tous les changements qu’il y avait besoin de mettre en place. En effet, il en était sorti la volonté d’avancer sur 17 projets, déjà en chantier pour certains, d’autre à créer. Et le nouveau bureau, Olivier co Président, Claire Marie Co Présidente, Nathalie Co trésorière, Christophe Co trésorier, Franck Co secrétaire et moi même co secrétaire, s’est fait accompagné sur le mois de janvier pour prendre sa place au sein du collectif et connaître son rôle dans tout ça.

J’étais donc ravie de pouvoir animer la restitution totalement assumée du coaching du nouveau bureau déguisée en Cowboy !

J’aime beaucoup faire faire des restitutions en Pixar pour nos participants, alors pourquoi par pour le bureau. Voilà donc l’histoire que je m’en vais vous narrer…

La restitution PIXAR du coaching du bureau

Il était une fois dans l’Ouest, une horde de cavaliers à la conquête du changement, chevauchant sur leurs nobles destriers dans de vastes étendues, voguant dans des paysages et destinations inconnues, scrutant l’horizon pour détecter le moindre message de fumée de détresse, inspirant agilité et semant la transition et la confiance dans chaque ville sur leur passage, laissant pourrir dans leur sillage les cadavres du management tyrannique destinés aux vautours.

Tous les jours pour une poignée de dollars, ils cherchent à faire grandir les shérifs du coin, les tenanciers de saloon, et pour quelques dollars de plus, les bons, les brutes et les truands pour leur apprendre un braquage de banque ensemble et co-construit. Ils proposent et testent sur eux même des chevauchées fantastiques afin d’être nobles et exemplaires jusque dans leur monture. C’est certain, la diligence du changement était bien en marche.

Mais un jour, lors d’une grande fête rituelle sous un soleil de plomb, 6 d’entre eux furent nommés à la courte paille pour prendre la relève des anciens et manger leur cœur cru encore ensanglanté pour récupérer leur force et leur sagesse. Ils avaient eu une vision commune et voulait encore plus contribuer à leur grande tribu. L’ampleur de la tâche était grande et c’était un honneur. Pourtant, il était bien difficile pour eux de prendre leurs marques dans leur rôle tout en respectant les traditions déjà bien en place. C’est pourquoi, ils firent appel à l’Apache bien connu sous le nom de « L’Homme des hautes Plaines »

A cause de cette rencontre, ils découvrirent qu’ils ne se connaissaient pas tant que ça personnellement les uns les autres, qu’ils avaient des jugements et des croyances, qu’ils avaient des opinions partagées et d’autres discutées allant jusqu’à des duels au revolver. Mais aussi, ils s’aperçurent qu’ils avaient des convictions et ambitions communes comme la base solide d’un futur ranch qui leur appartiendrait et seraient fiers de gérer à l’image de leurs valeurs. Ils avaient tous envie également de trouver un.e tenancier.e de saloon qui créerait du lien entre tous les cavaliers et animerait ce lieu de vie avec de la musique braillarde et des filles de joie qui dansent, où l’équité régnerait. Et, la volonté de bâtir une immense rue creusée à la pioche qu’ils appelleraient Parcours.

Grâce à ça ils ont décidé de demander de l’aide à leur meute de cavaliers et cavalières pour que certains chassent des primes pour récolter des fonds par exemple, que d’autres parcourent la vallée récoltant toutes les réussites, les progrès qu’ils avaient mis en place dans les villes qu’ils avaient traversées et auprès des villageois et d’en faire une gazette ou encore que d’autres aillent à la rencontre de d’autres ranchs pour parler foire aux bisons et bien d’autres projets à bâtir. Car oui, se sont des bâtisseurs, ce sont des Artisans. Car être pourvoyeur de bonheur au quotidien pour leur tribu est un lourd engagement auquel ils comptent bien s’atteler.

Moralité: Bien Sioux celui qui croit connaître sa mission sans savoir son ampleur, car rien ne vaut l’appropriation pour mener à bien la continuité et honorer les anciens

En avant les chantiers!

Nous avons proposé la nouvelle vision et les priorités stratégiques au collectif et leur avons proposé de voter avec un ROTI et d’en débattre au besoin. Merci à Thierry qui a pris la suite et facilité l’avancée sur les 17 projets en chantier. Nous avons donc plusieurs pilotes de projets qui avancent aujourd’hui avec des sous équipes. Dans la volonté de toujours plus coopérer, de donner du sens au collectif et d’apprendre à se connaître. D’ailleurs cette restitution en cowboy a donné des idée à une des commission pour un futur projet, on vous en reparlera.

On ne termine jamais un tel moment sans un moment de déclusion et de météo de l’équipe. C’est tellement un plaisir d’avancer dans son métier et ces rencontres tous ensemble… Que cela continue!

#SéminaireArtisansEpisode2#ChevauchéedeCowBoy#EtreEnsemble#Coopération